archives rpg

archives de personnages, rps, et fiches de low
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 beware young man (EILEEN)

Aller en bas 
AuteurMessage
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: beware young man (EILEEN)   Dim 8 Mai - 9:17

eileen:
 


the grin on my face says you're a stupid asshole
didn’t your mom and dad know about birth control?

F.Y.P allergic

Il n'avait passé qu'un jour à Los Angeles et il en avait déjà marre. Il ne connaissait pas cette ville, connaissait personne dans cette ville, il ne connaissait rien et il ne le vivait pas très bien. Il n'avait presque plus d'argent - il en avait dépensé la plupart pour le voyage, ses repas et ses deux nuits à l'hôtel (tout coûtait deux bras ici). Bref, il savait qu'il devait trouver un emploi et un endroit moins cher où dormir, et vite. Son premier réflexe fut de demander à l'hôtel où il "séjournait": « Vous avez pas besoin de personnel ? » fut la question adressée à l'hôtesse d'accueil, planquée derrière sont comptoir et lisant un vieux magazine d'un air totalement désabusé, qui avait levé la tête 0.1 secondes, juste le temps d'hausser les sourcils, avant de se replonger dans sa lecture. Fine, il voulait pas bosser ici de toute façon. Mais bon, il savait que s'il voulait survivre plus d'une journée dans cette ville, il devrait faire des boulots qui lui déplaisaient. Ou alors il pouvait toujours jouer, jouer avec l'argent, c'était Los Angeles après tout. Décidant que de toute façon, la chance n'était jamais en sa faveur, et qu'il ne voulait pas passer le reste de ses jours dans un vieux casino entouré de gens qui puent la clope et l'alcool, il réfléchit à une meilleure solution. Il pouvait jouer dans la rue, mais ça ne lui garantissait pas un revenu très généreux. Ou alors il pouvait s'installer dans une chambre libre, proposant de faire le ménage et les courses et les repas pour les propriétaires en échange de leur hospitalité. Mais il ne savait pas faire le ménage, ni à manger, et il ne connaissait pas la ville assez bien pour savoir où acheter la nourriture, etc. Bref, il était totalement perdu et il ne savait vraiment pas quoi faire. Soupirant, il barra toutes les possibilités qu'il avait inscrite sur le petit carnet de sa chambre d'hôtel et le jeta sur son lit. Puisqu'il ne trouvait pas d'idées, il allait laisser les idées le trouver. Il descendit rapidement les marches du vieil escalier du bâtiment et traversa la rue en courant, laissant le soleil brûlant lui taper sur les épaules. Ce n'était pas une belle journée, du moins elle ne rentrait pas dans ses critères de belles journées. Il regarda autour de lui. La rue de son hôtel n'était pas très commerciale, ni occupée, et il n'y avait presque rien autour de lui. Juste un vieux bar, au fond de la rue, une épicerie qui devait être fermée depuis un moment en face, et un sex shop quelques pas plus loin. Pas très attirant, tout ça. Le jeune brun se gratta le bras, comme il faisait souvent pour réfléchir. Il marcha lentement vers le fond de la rue, traînant les pieds, se sentant ralenti par la chaleur ardente. Au moins, il ferait frais à l'intérieur.
Il ne pouvait pas plus se tromper. Il ouvrit la porte en bois et une bouffée d'air chaud lui frappa le visage. L'air était épais, plus qu'épais, étouffant même, sûrement à cause de l'amassement local d'américains assoiffés, n'aidant pas la condition du bar qui n'avait probablement plus de clim. Il entra tout de même, décidant que de toute façon, il fallait bien qu'il s'hydrate maintenant, et s'installa au bar.

« Une, euh, bière s'il vous plaît. Fraîche. » il fit signe au barman derrière son comptoir, qui hocha simplement la tête avant de disparaître dans le frigo.

L'homme revint quelques moments après, une bière en main, et la tendit à Asher. Elle n'était pas tiède, mais elle n'était pas froide non plus, pas assez pour le rafraîchir en tout cas.

« T'es nouveau dans le coin, toi, nan ? » le barman s'adressa à lui, tout en essuyant un verre avec un torchon. Plus cliché, vraiment. « Ou alors t'as décider de visiter le quartier ? »

Le jeune garçon était légèrement surpris par la familiarité dans les propos de l'homme, et prit un certain temps pour répondre.

« C'est un peu les deux, en fait. Je viens de Jersey. Je voulais un peu de changement, je me suis dit qu'LA serait pas mal. » Il but une gorgée de sa bouteille, se sentant timide. « Je viens d'arriver, donc je connais pas trop. »

Le jeune homme le regarda pensivement, et posa le verre essuyé derrière le comptoir avant d'en prendre un autre.

« Ah, je vois. Je m'en doutais. Non parce que, à mon bar, c'est toujours les mêmes acoolo, je m'en souviendrais si je t'avais déjà vu. Puis t'es mignon en plus. » Il lui fit un clin d'œil. « T'es arrivé quand ? »

« Avant-hier soir. Enfin, hier matin techniquement, » il répondit, haussant les épaules.

« Oh. Et qu'est-ce que tu viens foutre dans ce trou ? » Il pencha la tête et se reprit lorsque Asher lui fit un regard perplexe. « Au bar, je veux dire. Qu'est-ce qui t'amène ici ? »

« Rien.. rien de particulier. Je suis censé chercher du boulot. J'avais chaud. » il haussa les épaules une fois de plus. « Rien ne m'inspire ici. J'aurais peut-être pas dû venir. »

« Pourquoi t'es venu en premier temps ? » il se frotta la mâchoire, un sourire narquois aux lèvres. « Pour faire une carrière d'acteur ? »

« Non. De musique. » il marmonna. « Je.. joue de la guitare un peu. »

Il avait cru avoir besoin de se justifier, et maintenant, il passait pour un imbécile. Putain, putain, putain, quel idiot. Mais toute moquerie disparut du visage du barman et un sourire, un sourire sincère apparut.

« Sérieux ? C'est génial. Mais tu pensais faire quoi ? Monter un groupe ? Ou te la jouer solo ? » il semblait sincèrement excité par le sujet, et ça rassura le jeune brun. « Je peux t'aider à percer dans le domaine, si tu veux. »

« Vraiment ? » Asher cria presque le mot, les yeux grands ouverts. « Mais pourquoi tu ferais ça pour moi ? »

Le jeune homme rigola doucement derrière son bar et passa une main dans ses cheveux, haussant les épaules à son tour.

« Ouais, vraiment. Je peux t'indiquer un endroit. » il rangea le dernier verre et passa un coup de torchon sur la surface du bar. « Et puis parce que, t'es sympa. Puis t'as du potentiel, je trouve. »

Asher lui sourit avec gratitude, s'empêchant de lui sauter au cou. Il ne devrait pas réagir aussi bien, après tout peut être que le mec ne pouvait rien faire pour l'aider, mais il ne pouvait s'arrêter de sourire en attendant que le barman ait fini son relais. Le jeune homme sortit enfin de derrière le comptoir, et les deux garçons atteignirent la rue.

« Comment tu t'appelles, au fait ? » demanda le jeune homme, avant de tendre sa main vers lui. « Moi c'est Jared. »

« Asher, » répondit le petit brun, high-fiving la main tendue de Jared.

Ce dernier les guida vers l'autre côté de la rue du bar, là où se trouvait l'hôtel du garçon, avant de traverser pour atteindre une grande avenue en face du vieux bâtiment. Ils marchèrent un moment, sous le soleil tapant, qui s'était un peu calmé depuis tout à l'heure tout de même, mais qui les étouffait tout autant.

« Alors donc, » le jeune homme commença, « Il y a une maison de disque pas loin d'ici. Ils ont pas énormément de groupes, il me semble, alors tu devrais y jeter un œil. J'ai bossé là-bas, ils sont assez cools. Je pense que si t'es assez doué pour eux, ils te prendront sous leur aile sans problème. »

Asher hocha doucement la tête. Il espérait vraiment qu'il ne se trompait pas. C'était son dernier espoir, après tout. Le jeune homme s'arrêta après quelques minutes supplémentaires de marche. Il étaient devant un grand bâtiment gris, dont les fenêtres étaient recouvertes de grandes pubs pour des groupes, certains connus, d'autres pas du tout.

« C'est ici. » Jared soupira. « Bon, je te laisse, alors. Bonne chance. Tu passeras me voir au bar, ok ? »

« Ok. Merci. » Asher répondit joyeusement, et le jeune homme lui fit un signe de main en partant dans la direction par laquelle ils étaient venu.

Bon. Compose-toi, petit. Le jeune garçon secoua la tête, les mains, se mordant la lèvre jusqu'au sang. Ils allaient pas vouloir de lui, c'était certain. Il était petit, et moche, et con, et même pas si doué après tout. Il ferma les yeux, les rouvrit, les referma, et se décida enfin à rentrer après les avoir rouvert. La lourde porte se referma derrière lui et il découvrit l'intérieur de ce bâtiment qui l'avait fait tant hésiter. Il y avait un accueil contre le mur opposé à lui, enfin un comptoir d'accueil derrière lequel il n'y avait personne. Asher regarda autour de lui avant de s'avancer vers les escaliers. Les murs étaient recouverts de photos encadrées de groupes ou artistes, certains qu'Asher connaissait bien. C'était gris, mais bien décoré. Le jeune garçon hésita devant les escaliers, se demandant s'il pouvait entrer, comme ça, sans crier garde, et il se dit que pour souligner le ridicule de son débarquement aléatoire il pouvait tout aussi bien hurler « Hello la compagnie ! » en arrivant. Ca leur plairait, ça. Il secoua la tête devant son idiotie et, comme pris par un soudain courage, monta les marches des escalier deux à deux. Il atteignit enfin le premier étage, après un long et dangereux périple qui avait failli lui faire perdre la vie. Il s'appuya contre le mur, tout essouflé, et regarda une fois de plus autour de lui. Des couloirs. Des bureau. Une odeur de café et de papier. Il tendit l'oreille, mais il n'entendait aucun bruit.
Il s'avança ensuite courageusement, et traversa le couloir, regardant de droite à gauche en passant devant chaque porte, comme s'il s'attendait qu'à tout moment, un animal sauvage lui sauterait dessus. Après avoir atteint l'autre bout du couloir, et être tombé nez à nez avec une machine à café, il s'arrêta, ne sachant où aller. Il n'avait rien à faire ici, après tout... Une porte s'ouvrit quelque part à cet étage, et, prit de panique, le petit brun saisit la première qu'il vit.

Il l'ouvrit, et sbeum!, elle rencontra quelque chose. Quelqu'un, plutôt.

Le quelqu'un en question était une jeune fille, d'environ son âge, qui se tenait le nez et grognait de douleur. Asher fondit immédiatement en excuses, tendant la main pour proposer son aide à la jeune femme, mais elle était plus occupée à regarder l'appareil qu'elle tenait dans les mains. Alors qu'il lui présentait ses plus plates excuses pour la cinquante sixième fois, elle explosa de colère.

« Mais bon sang ! Vous ne savez pas frapper avant d'entrer ! ... Vous auriez pu casser une merveille de technologie et mon nez par la même occasion ! »

Il se tut et recula légèrement, un peu décontenancé.

« Mais enfin ! Quelle idée de se mettre derrière la porte aussi ! » il cria à son tour. « Comment je pouvais savoir, moi, qu'une idiote allait se la prendre en pleine gueule ! C'est une porte, tout de même ! »

La jeune femme était rouge de colère, et, en toute honnêteté, elle lui faisait un peu peur. Mais Asher était bon acteur, il cacha sa terreur derrière un visage ennuyé, et croisa les bras.


un peu d'amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: beware young man (EILEEN)   Dim 8 Mai - 9:18

eileen:
 


Spoiler:
 


it don't take no fuckin' scientist to figure out that there's nothing in this world for me
it doesn't get better,so just give up,it never gets better,no

MINDLESS SELF INDULGENCE it gets worse

« Idiote, mais je ne vous permets pas ! Au cas où ça ne vous serez pas venu à l'esprit nous sommes dans un labo photo donc les lumières vives ne courent pas les rues alors pour examiner le dernier réflexe c'est le seul endroit avec le maximum de lumière. Et puis, logiquement hormis les femmes de ménages et les roadies, qui eux frappent avant, personne ne vient ici. »

Le petit brun cligna des yeux et recula légèrement, regardant autour de lui. En effet, ils se trouvaient dans un labo photo. Le garçon grimaça, fixant ses pieds. Oups. Elle se tenait le nez, visiblement endolori, et ne faisait plus vraiment attention au garçon. Il marmonna encore quelques excuses, car au fond il n'était pas méchant, hein, fallait juste pas se mettre de son mauvais côté. Il observa un peu mieux le lieu où ils se trouvaient, se demandant pourquoi il faisait si sombre et qu'elles étaient toutes ces choses étranges autour de lui. Il allait poser la question à la jeune fille mais, avant qu'il n'eu finit de prendre son courage à deux mains - oui parce qu'il met assez longtemps à prendre son courage à deux mains, elle prit la parole.

« Du coup je peux savoir ce que vous faites ici quand même ? Je peux peut-être vous indiquer le bon chemin. »

Il la regarda un moment. Qu'est ce qu'il pouvait dire ? Il n'avait rien à faire là ! Pourquoi est ce qu'il est entré, cet idiot, après tout ? Qu'est-ce qu'il s'imaginait ? Qu'est-ce qui l'a poussé à faire une connerie pareille ? Ah oui, c'est vrai. C'était sa seule option. Du coup vaudrait mieux qu'il fasse bonne impression, s'il veut avoir une chance d'être embauché pour.. quoi déjà ? Il ne le savait pas lui même. Guitariste en auto-apprentissage ? Ca ne lui donnait pas beaucoup de crédibilité. Merde, il fallait trouver quelque chose, tout de même. Parce qu'en plus là il avait l'air bien con, en fait, à se tenir debout les yeux baissé ne sachant quoi dire. Super première impression. Ca donnait une image de lui absolument géniale. Sans oublier qu'il venait de percuter le nez de la peut-être directrice ou quelque chose de pire. Ouais, c'était mort en fait.

« Bah, c'est à dire que... » il releva la tête, et se grignota un ongle pour gagner du temps. « J'étais venu pour un emploi, en fait ... »

Il se frappa le front mentalement. Quelle présentation magistrale. Comme son petit discours ne semblait pas aider le froncement de sourcils de la jeune femme, il prit sa respiration et reprit :

« Je suis Asher - Asher Adams. Je joue de la guitare et ... »Il baissa les yeux, un peu gêné. « Enfin, c'est à dire que, en fait .. Je viens d'arriver en ville et j'aimerais me trouver un travail et je joue de la guitare et je chante un peu et j'ai composé pas mal de morceaux et j'aimerais bosser pour vous - je n'ai nulle part où aller donc voilà ... »

Son coeur battait la chamade. Il sentait la sueur lui picoter les yeux. Il avala, se grattant le bras. Il allait se faire virer, c'était sûr. Dans le pire des cas, il se retrouverai à la rue. Il s'était fait à cette idée, après tout, il ne trouvait pas ça trop mal. Toujours mieux que de travailler dans un sex shop et de dormir dans un hôtel tout pourri. Mais ce qui le gênais c'était que ca signifiait que son rêve était terminé, il ne serai jamais artiste comme il avait toujours voulu. C'était bien dommage, quand même.

« Bon, ben ... Je m'en vais, du coup. » Il ouvrit la porte derrière lui, avant de se retourner vers la jeune fille. « Et euh ... Si vous me cherchez, je serai dehors. Dans le couloir. Oui parce que je connais pas trop donc je sais pas où sont les escaliers ... »

Félicitations. Tu pouvais pas tomber plus bas. T'as même creusé un peu, je vois. J'espère que t'es comfortable, tout en bas, parce que je crois que tu vas y rester pour un moment.


mot de la fin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: beware young man (EILEEN)   Dim 8 Mai - 9:21

eileen:
 


Spoiler:
 


oh, look out you rock 'n rollers
i still don't know what i was waiting for, and my time
was running wild

DAVID BOWIE changes

Asher avait presque réussi à oublier l'importance qu'il avait portée à cet endroit et ce qu'il aurait pu faire pour lui. Presque. Parce qu'au fond, il portait toujours de l'importance à cet endroit même s'il était à présent convaincu qu'il n'avait pas sa place ici. Et c'est vrai que, pour le coup, défoncer le nez d'une des employées à coup de porte et la traiter d'idiote juste après, c'était pas la meilleure chose à faire si on voulait avoir une chance d'être embauché. Mais le petit brun n'avait pas réfléchi - ça lui arrivait souvent d'ailleurs, de ne pas réfléchir - et du coup, il se retrouvait de nouveau dans la merde. D'autant plus que, comme s'il n'était pas déjà assez dans la merde, il avait commencé à partir, alors qu'il ne savait pas du tout comment sortir de cet endroit. C'était un espèce de labyrinthe incompréhensible, même pour quelqu'un qui n'a jamais touché une goutte d'alcool, si cela est possible, même pour quelqu'un qui a la totalité de ses neurones en intégralité et intacts, alors imaginez Asher dans son état, avec en plus ayant bu une bière plus tôt dans la journée, les yeux cloués à ses chaussures et les mains dans les poches. Ça se déroulerait de la même façon que si vous mettiez une otarie - car au fond, on peut dire que le petit ressemble un peu à une otarie, sur les bords - dans une auto-école semi éclairée avec en plus, et je m'emporte un petit peu, une couche pour personnes âgées lui couvrant les yeux. Autant dire que c'était mission impossible à ce moment. Mais Asher était courageux, Asher était téméraire, Asher était peut-être simplement stupide, en fait, et il traversa le couloir à un pas rapide malgré la lourdeur qu'il ressentait sur sa poitrine. Ça n'avait pas du tout arrangé son cas, et il était en train de se dire cela, quand il entendit une voix de femme crier son nom derrière lui, suivit d'un « attendez » et d'un « arrête-toi ». Il se retourna et vit la jeune fille de toute à l'heure. Il avait presque réussi à oublier, donc, l'importance qu'il avait portée à cet endroit, presque, vu que la jeune fille qui lui avait foutu la vérité dans la tronche venait de débarquer juste devant lui.

« Je peux peut-être t'aider ... » commença t elle avec un sourire, ce qui était nouveau, et plutôt rassurant. « Je connais les managers ici, enfin le nouveau moins ... »

Le petit brun ouvrit de grands yeux et fixa la jeune femme pendant un moment. Puis il ouvrit la bouche, la referma, la rouvrit et la referma à nouveau. Il était conscient qu'il devait ressemblait à un poisson, mais il était trop surpris pour s'en soucier. Il balbutia finalement quelque chose d'incompréhensible, puis se recomposa tant qu'il put et regarda autour de lui.

« Tu - Vous... Vous feriez ça pour moi ? Je ne sais pas quoi dire ! » Il tenta un sourire, déjà. « Merci. »

La jeune femme tira un des fauteuils du couloir près d'elle et s'installa dessus, croisant les jambes élégamment et posant ses mains dont les doigts étaient entrelacés sur ses genoux. Elle pointa ensuite en direction de celui qui se trouvait juste à côté.

« Assieds-toi là et parle moi de tes projets, de ton style musical et tout ça. »

Le petit brun obéit, un peu gêné tout à coup, et regarda l'employée qui l'observait avec des yeux curieux.

« Mes projets ? Eh bien ... Je ne sais pas trop. J'aimerais faire une carrière solo, j'imagine. J'ai déjà été dans un groupe, et c'est pas trop mon truc disons. Donc ouais. Et ... Je sais jouer de la guitare. Je crois. Et de la basse un peu. Et je peux essayer de chanter. Enfin, je peux apprendre, sinon. Puis j'ai composé pas mal de morceaux. Musique et paroles, hein. Donc voilà. Je crois. » Il marqua un temps de pause, fixant ses chaussures sales et abîmées. Est - ce qu'ils voudraient de lui ? Après tout, il n'était pas grand chose. Il n'avait rien de spécial. « Et euh ... Pour ce qui est du style musical, ben ... Je dirais plutôt rock, punk rock, post punk même. Enfin je crois. »

Il fixa la jeune femme un moment. Elle semblait pensive. Ses sourcils se fronçaient légèrement et ses yeux étaient sur autre chose, ils regardaient le vide, intéressés, comme s'il y avait quelque chose là qu'Asher ne pouvait pas voir. Il se mordit la lèvre, regardant autour de lui, se penchant en avant, joignant ses mains et les cachant entre ses genoux, attendant. C'était un enfant, au fond, sans calme, sans patience. Son regard retourna sur le visage de l'employée et il se frotta le bras comme à son habitude.

« Et, euh, sinon, pour tout à l'heure, pour le coup de la porte ... Je suis désolé. Et désolé de t - vous avoir traité d'idiote, hein. Je le pensais pas. »

Il lui proposa un maigre sourire avant de baisser la tête pour fixer ses chaussures une fois de plus. Il n'avait peut-être pas fait bonne impression dès le début, mais c'était rattrapable. Il y avait encore de l'espoir, et cette jeune fille avait l'air gentil quand même.


coucou !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: beware young man (EILEEN)   Dim 8 Mai - 9:22

eileen:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: beware young man (EILEEN)   

Revenir en haut Aller en bas
 
beware young man (EILEEN)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archives rpg :: rps :: asher-
Sauter vers: