archives rpg

archives de personnages, rps, et fiches de low
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ASH X ELLIOT draft

Aller en bas 
AuteurMessage
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: ASH X ELLIOT draft   Dim 8 Mai - 9:28

Une latte. Il s’était promis qu’une fois à L.A. il arrêterait de fumer, mais il ne pouvait pas. Il aimait trop ça. Ça le réchauffait, en plus. Et pour certaines journées, comme celle-ci, il en avait vraiment besoin. Pas qu’il avait froid, c’est juste qu’il se sentait atrocement seul, et vide à l’intérieur. Et la fumée le remplissait, remplissait ses poumons, sa gorge, sa bouche, comblait ce manque de quelque chose. Il fumait tellement qu’il toussait souvent, et beaucoup, et c’était dans ces moments-là qu’il regrettait son addiction. Ce n’était pas parce que ça le détruisait de l’intérieur qu’il le regrettait - au contraire, c’était la raison pour laquelle il avait commencé - c’était son impuissance, surtout, son impuissance face à ces réactions maladives que provoquaient ces tout petits cylindres de papier. C’était dans ces moments là qu’il réalisait le contrôle que son addiction avait sur lui; elle le maîtrisait, le contrôlait, et, au fond, ça lui faisait un peu peur. La quantité de cigarettes qu’il consommait augmentait chaque jour, ça n’en finissait pas, il était prisonnier de son habitude éternelle. Il ne voulait pas s’arrêter, après tout, pourquoi arrêterait - il quelque chose qui donnait un sens à sa vie ? Il ne voulait pas s’arrêter, car s’il s’arrêtait, il prolongerait la durée de sa pauvre vie douloureuse et pénible et bien assez misérable. Asher fumait pour mourir.

Il n’avait pas composé depuis son arrivée à L.A. Il avait gratté quelques cordes, inscrit quelques mots dans son carnet presque achevé. Mais il ne composait plus. Il n’y arrivait plus. Ce n’était pas qu’il n’avait pas d’inspiration, ou de motivation, ou pas assez de temps, c’était qu’il lui manquait quelque chose. Et il avait beau chercher, se retourner le corps et l’esprit, afin d’avoir un indice, il ne trouvait rien. Sa tête était simplement … Vide. Pour se changer les idées, il avait bu café sur café, mais rien ne l’aidait. Il fallait qu’il change d’air, peut être - parfois il étouffait sérieusement, dans l’immense appartement de Dan, qu’il voit de nouvelles choses. C’était la raison pour laquelle il était venu là, après tout. Alors il mettait sa guitare et son stylo de côté, enfilait un nouveau jean, passait un coup de peigne dans ses cheveux gras, et sortait de l’appartement étouffant. Il allumait une clope, laçait ses docs, réajustait sa veste. Et il marchait.
Il ne savait pas où il allait. Il n’allait nulle part, en fait. Il marchait, simplement. Il laissait le soleil se couchant devant lui l'aveugler et réchauffer ses doigts engourdis par le froid hivernal. Il n'était même pas si tôt - il devait être vingt heures environ, et pourtant le soleil ne se cachait que maintenant. Asher n'était pas habitué à un temps aussi ensoleillé. Il regrettait la pluie, les nuages, le froid, le temps toujours sombre de son état natal. Ce n'était pas qu'il s'était habitué au mauvais temps - c'est qu'il aimait ça, les petites gouttes froides, le ciel gris et couvert, c'était joli, c'était confortable, c'était bien. Une deuxième latte. Il soupira, laissant ses pieds le guider quelque part. De toute façon, il ne connaissait pas bien cette ville, où qu'il aille, il se perdrait. Au moins, quand il se perdait, ça lui permettait de découvrir des quartiers, trouver de nouveaux endroits, de connaître un peu mieux cette ville si mystérieuse. Il fixa ses pieds tandis qu'il avançait. Ces chaussures, il les avait depuis plus longtemps qu'il ne pouvait s'en souvenir. En fait, si, il s'en souvenait très bien. C'était Ben qui les lui avait refilées. Elles étaient un peu grandes pour lui, au début, mais il s'y était habitué avec le temps. Elles étaient probablement plus vieilles que lui, et on ne pouvait même pas savoir quelle couleur elles avaient été, mais elles étaient comfortables. Et même s'il voulait oublier Ben, le sortir totalement de sa vie, il ne pouvait pas se séparer de ces chaussures. Il inspira, laissant l'air frais remplir ses poumons, pour une fois. Ca lui faisait du bien, de se purifier ainsi de temps en temps, même si on ne pouvait pas exactement appeler ça se purifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
 
ASH X ELLIOT draft
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archives rpg :: rps :: asher-
Sauter vers: