archives rpg

archives de personnages, rps, et fiches de low
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rrrrpp1111111

Aller en bas 
AuteurMessage
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: rrrrpp1111111   Jeu 19 Jan - 18:02

Code:
<link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Dancing+Script' rel='stylesheet' type='text/css'>
<div style="font-family: 'Dancing Script'; text-align:center; font-size: 28px; padding-top: 20px; border-bottom:1px; color: white; padding-bottom: 20px; ">lazy morning [size=10]○[/size] nuage d'albatros</div><blockquote><blockquote><blockquote>[right][font=Arial][i]useless[/i], depeche mode[/font][/right][justify]<img src="https://68.media.tumblr.com/2f735ec3025eb1cc8bb4fe5f6c192098/tumblr_ntj4bquzVP1rv4wc4o1_500.gif" style="float: left; width: 280px; margin: 7px; padding-bottom:-1px; padding-right:7px; margin-left:-1px;"/>De la lumière. Oh non, pas ça. Nuage d'Alcidés était confortablement roulé en boule dans sa tanière, le museau entre ses pattes et la queue enroulée contre son ventre. Juste cinq minutes. Il tenta d'ignorer les bruits d'activité qui commençaient autour de lui. Il pouvait entendre les autres chats bâiller et miauler et savait qu'il allait devoir se lever bientôt. Trop tôt.
Les matinées de saisons des neiges étaient les plus difficiles puisque le pauvre apprenti était complètement engourdi par le froid et l'idée de poser ses coussinets sur un tapis de neige ou de verglas lui donnait l'envie de rester en boule pour toujours. Mais il pensait à sa tante qui se levait toujours si tôt et devait commencer à travailler sans lui. Il pouvait d'ailleurs distinguer des froissements de feuilles et le bruissement du rideau de lichen avec chaque aller et venu dans la tanière. C'était un mauvais jour pour être une marmotte.

Lentement, le jeune chaton s'étira, son dos collé à la paroi et ses orteils tentant d'atteindre les moustaches des chats de la tanière d'à côté. Il ouvrit un premier œil, puis l'autre, légèrement aveuglé par le soleil encore bas. La tanière était vide, Cœur Fleuri venait sans doute de sortir. Il était encore tôt, pour une fois, et les apprentis n'étaient pas encore partis pour leur entraînement. Nuage d'Alcidés pouvait ainsi rendre visite à sa sœur dans sa tanière, chose qu'il faisait trop rarement.
Il s'aventura dans la clairière, frémissant quand ses pattes entrèrent en contact avec le sol glacé. Il se hâta vers le tas de gibier pour y retirer deux campagnols. Il commença ensuite en direction de la tanière des apprentis, tenant les deux rongeurs dans sa gueule, pendant par la queue.

[b][color=#094f33]« Yo Alby ! »[/color][/b] il lança en entrant dans la tanière. [b][color=#094f33]« Je viens en paix. J'ai ton petit déj. »[/color][/b][/justify]

[spoiler="+"]bof voilà.[/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: rrrrpp1111111   Lun 30 Jan - 10:21

lazy morning

AVEC PETIT ALBATROS

my propeller, arctic monkeys

Nuage d'Alcidés était plus que ravi de voir sa sœur réagir à son arrivée avec autant de joie. C'était peut-être, et même sans doute pour la bouffe, mais le jeune apprenti aimait bien se dire que c'était un peu pour lui aussi. Il lui sourit tandis qu'elle lui rentrait dedans avec énergie, le câlinant presque. Il enterra son visage dans son épais pelage blanc, restant peut-être un peu trop longtemps pour emplir ses narines de cette odeur si familière. Ça faisait un bail quand même. Il dû se détacher d'elle avec un certain regret, et baissa les yeux pour fixer ses pattes blanchies par la neige. Il les secoua pour retirer celle-ci, raclant le sol sec pour dégager la glace d'entre ses griffes et coussinets. Qu'est-ce que c'est chiant la saison des neiges. Il releva timidement les yeux pour rencontrer ceux de sa sœur, visiblement excitée et avec un sourire un peu tordu par la souris qu'elle tenait dans sa bouche.

« C'est super sympa de passer ! On va se poser là bas ? »

Nuage d'Alcidés hocha rapidement la tête, son sourire toujours plâtré sur son visage. En dehors de la tanière il pouvait voir que la neige avait commencé à tomber et tapissait déjà le sol d'une épaisse couche blanche. Gé-nial.
Il observa avec amusement sa sœur qui sautillait dans la clairière pour rejoindre un abri sous un arbre encore un peu feuillu. Elle était mignonne, il trouvait, avec ses gestes un peu clownesques et exagérés, avec toujours autant de grâce tandis que son corps maigre ondulait entre les faisceaux de soleil. Elle était mignonne alors qu'elle se précipitait sur le rongeur pour le dévorer vigoureusement. Nuage d'Alcidés n'avait pas beaucoup d'appétit, mais il pris une petite bouchée, histoire d'éveiller son estomac progressivement.

« Alors, cet entraînement ? Tu regrettes pas la voie des guérisseurs ? Pas trop chiant ? » elle commença, la bouche encore un peu pleine. « Je sais pas comment tu fais, moi. Vous y faites quoi, au juste ? »

Le jeune apprenti ne comprenait pas tout à fait pourquoi elle lui demandait ça. Ils parlaient rarement de leurs entraînements respectifs, principalement parce que le mâle n'aimait pas trop entendre parler de combat sanglants et qu'il pensait que ses activités de guérisseur n'intéressaient pas sa sœur. Elle savait par ailleurs qu'il n'était pas très bavard et sûrement pas du genre à développer donc elle n'aurait pas une réponse détaillée si c'est ce qu'elle attendait. Nuage d'Alcidés pris le temps d'avaler ce qu'il avait dans la bouche, surtout pour pouvoir composer une réponse plus ou moins satisfaisante dans sa tête avant de l'ouvrir.

« C'est plutôt cool. Pas chiant du tout. » Il regarda un moment le corps du campagnol étalé au sol, repensant à son mentor Cœur Fleuri. « C'est surtout de la quête et de l'organisation de feuilles et de fleurs en vrai. Et faut mémoriser pleins de trucs. »

Il haussa les épaules, en un sorte de geste qui voulait dire "voilà" et qui invitait sa sœur à poursuivre la discussion. Il repris une bouchée, observant les autres guerriers et apprentis qui mangeaient de leurs côtés. Comme sa sœur ne disait rien, il tourna la tête pour la regarder.

« Et toi alors ? Ca se passe ? »

C'était peut-être surtout par politesse qu'il retournait la question, parce qu'il se doutait qu'elle aimait son entraînement et puis surtout parce qu'il n'avait pas besoin des détails un peu gores. Mais il s'intéressait tout de même à ses activités, et si elle était heureuse, alors lui était heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: gros train de vie → toucan |BLIZZARD|   Dim 5 Fév - 20:00

gros train de vie

AVEC TOUCAN

et pendant le blizzard

gros train de vie, salut c'est cool
Le blanc, il y trouvait une certaine familiarité. Le blanc du pelage de sa sœur, source de chaleur et de réconfort; le blanc des journées plutôt enluminées parce qu'il fait très soleil ou que le ciel est une épaisse couche de nuages étroitement compactés; le blanc des étoiles, la nuit, qui reflétaient sans doute les âmes des guerriers du Clan des Etoiles. C'était joli le blanc, c'était poétique et confortable. Mais le blanc de la neige, dense et froide et insurmontable, avec ces flocons qui lui fouettaient le visage, il en avait horreur. Pris par surprise dans le blizzard, il avait du lâcher toutes les feuilles qu'il avait récoltées (et qui en plus se faisaient de plus en plus difficile à trouver en cette saison) pour gagner en rapidité et mobilité. Tout ce qu'il voulait c'était trouver un peu de calme, un abri ou même un refuge qui le protégerait de cette abominable substance nivale et gelée. Il ne sentait déjà plus sa queue mordue par le froid.
Et puis cécité absolue. Il avançait sans savoir où aller, surtout parce qu'il ne pouvait pas ouvrir les yeux sans qu'ils soient recouverts de l'atroce semence de Satan, et puis il était complètement déboussolé par la tempête et ne savait pas réellement ou il se trouvait. Panique, quand tu nous tiens. Il avançait donc aveuglément, jurant contre le temps et trottinant de sorte que ses coussinets soient le moins possible en contact avec le sol brûlant.

En plus il avait passé une journée de merde. Entre son mentor visiblement angoissée par l'arrivée du temps désastreux (surprise surprise) et sa soeur pas vraiment là qui ne passait pas autant de temps avec lui qu'il l'aurait voulu, c'était pas vraiment la joie au camp. Alors il avait joyeusement décidé de passer un peu de temps seul avec lui même, quête de fleurs et tout, rien de mieux pour réfléchir. Et puis le Clan des Etoiles avait décidé de lui faire le doigt absolu, le bras d'honneur ultime. Il ne s'en remettait pas.
Alors qu'il se demandait pour la énième fois pourquoi, pourquoi ici, pourquoi maintenant - pourquoi lui, surtout, il trébucha sur (tenez vous bien) une petite montagne de neige qui avait eu le temps de se former et bascula tête la première dans un autre tas de cette substance maléfique, bien grise et bien sale. Il grimaça alors que de la neige s'infiltrait dans sa gueule. Il avait presque envie de pleurer.
Puis subitement, une touche de couleur dans ce tableau monochrome. Une sorte de flou plus foncé qui contrastait drôlement avec l'immense page blanche tout autour du jeune chat. Et qui bougeait. Lueur d'espoir. Nuage d'Alcidés se précipita sur ses pattes, manquant de tomber une seconde fois, pour s'approcher de cette tâche remuante. Elle avançait, elle aussi, luttant contre les bourrasques qui ne cessaient de venir. L'apprenti plissa les yeux, fronçant le nez pour tenter de voir si c'était un chat ou non. Avec autant de vent son museau était incapable de reconnaître d'odeur. Et puis. Lumière. Dieu soit loué.

« Toucan ! » le petit chat tenta un feulement contre l'air tempétueux.

Evidemment, il était impossible pour qui que ce soit de l'entendre, surtout à cette distance et surtout en fait quand le temps s'adonnait déjà à un petit concert de sa propre composition et dont Nuage d'Alcidés n'était franchement pas très fan. C'est pourquoi le jeune apprenti pris son courage à deux mains et fusa en direction de son aîné et un peu son ami. Il ne savait pas à vrai dire. Il manqua de lui rentrer dedans mais dérapa plutôt à quelques moustaches de lui, lui envoyant tout de même un petit coup de queue. Les pattes enfoncées dans la neige et le museau recouvert de blanc, Nuage d'Alcidés, haletant, leva nerveusement les yeux vers Toucan.

+:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: rrrrpp1111111   Lun 6 Fév - 11:48

c'est une chanson qui nous ressemble

AVEC CŒUR FLEURI (ET PENDANT LE BLIZZARD)

walking after you, foo fighters
Même s'il n'était qu'un tout petit apprenti, il trouvait que la routine quotidienne commençait à être vraiment fatigante, surtout avec l'arrivée de l'hiver. Déjà qu'il détestait le froid, la neige n'en parlons même pas, il était ainsi forcé à rester en boule dans l'antre du guérisseur tant qu'il pouvait. Il adorait se balader, dans le Clan ou même à l'extérieur, il adorait découvrir et explorer, il adorait quand son mentor Cœur Fleuri lui expliquait des choses sur les plantes ou les environs ou lui racontait des anecdotes, mais putain, à ce moment de l'année, s'il pouvait, il resterait en boule toute la journée. Aussi, quand il le pouvait, il n'hésitait pas à dormir et avait peu de difficulté à trouver le sommeil. Il méritait son surnom de petite marmotte.
Mais il ne pouvait s'empêcher la plupart du temps de se sentir coupable quand il était réveillé par son mentor déjà active. Il n'était pas là pour l'aider dès les premières heures du jour car elle savait à quel point il détestait se réveiller et avait tendance à le laisser dormir. Par conséquent, les premières pensées du chaton à son réveil étaient toujours pour elle (après, parfois, une réflexion sur son bâillement matinal souvent violent). Cette fois-là ne fit pas exception, cependant il ouvrit les yeux avec une sorte d'excitation nouvelle. C'était sans doute suite à son après-midi passée avec le jeune solitaire - qui avait d'une certaine manière altéré sa perception des choses. Le froid était moins froid, le froid était supportable. C'était rafraîchissant d'avoir quelqu'un à qui parler, quelque part. Il ne le connaissait pas très bien mais il était justement exalté à l'idée de le découvrir. Encore un chat à qui il pouvait s'attacher excentriquement et de manière absolument pas saine.

« J'ai un peu délaissé ton entraînement dernièrement, il faut qu'on le continue. Tu dois pouvoir être capable d'assurer le minimum du rôle de guérisseur quand je ne suis pas là. » commença la jeune chatte alors qu'il s'était levé et se passait des coups de langue sur le poitrail. « Alors on va aller en ville, chercher de l'herbe à chat. J'ai utilisé nos dernières réserves hier soir, et on ne peut pas se permettre de s'en priver, je pense que tu le sais. Et puis, pendant le chemin, on discutera de tes connaissances en remèdes, cataplasmes … Et de ta vie un peu, aussi. »

Nuage d'Alcidés bâilla en direction de Cœur Fleuri, un sourire se formant au coin de ses lèvres. En la regardant, il pensa qu'elle était jolie. Elle avait un beau pelage et de beaux yeux très tendres. Il hocha la tête rapidement, agitant sa queue dressée. Ils allaient très rarement en ville, pourtant l'apprenti trouvait que c'était un lieu des plus curieux et intéressants. Il y avait toujours des félins étranges, différents d'eux et qui fascinaient le jeune chat. Ce qu'il n'aimait pas en revanche, c'était les monstres de fer qui s'y trouvaient. Nuage d'Alcidés ne pouvait supporter ces bestioles et était submergés par une vague de panique dès qu'il en croisait un. Mais il cacha son angoisse auprès de son mentor avec un grand sourire, terriblement excité à l'idée de poursuivre son apprentissage.
Il avança rapidement vers l'entrée de la tanière, emplissant ses poumons d'une bouffée d'air frais. Dehors, les flocons s'agitaient toujours autant et il faisait assez sombre. Mais en fait, il s'en fichait presque. Il traversa la clairière en sautillant, avide de poser ses coussinets encore doux sur le sol de la forêt ou même sur du béton glacé.

« Cœur Fleuri tu viens ? » il ne pu s'empêcher de miauler quand il vit que sa tante n'avança pas aussi rapidement qu'il l'aurait voulu.

Il traversèrent la forêt pour rejoindre le Clan du Tonnerre à peu près en silence jusqu'à ce que :

« Tout va bien, en ce moment ? Pas trop fatigué ? Et avec Nuage d'Abatros et ta maman, ça se passe bien ? »

Cœur Fleuri était sans doute le seul chat à qui Nuage d'Alcidés avait pris l'habitude de parler. En même temps, elle était à peu près la seule qui était vraiment là pour l'écouter. Il discutait parfois avec sa sœur, mais lui exprimait rarement le fond de sa pensée. Il avait l'impression que c'était quelque chose qui ne se faisait pas avec elle. Il n'avait qu'une seule confidente mais c'était largement suffisant. Et puis parfois, dans ses rêves, il échangeait quelques paroles, ses doutes et angoisses avec feu son ancien mentor. Il ne savait pas si c'était simplement son imagination qui conjurait ces conversations ou si c'était autre chose.
Toujours est-il que bien qu'il soit parfaitement confortable avec sa tante, il ne savait pas vraiment comme répondre. Ses relations avec les autres n'étaient jamais claires, même pour lui. Il hocha les épaules.

« Ça va. Un peu crevé c'est vrai. » il inspira, hésitant. « Avec Alby c'est cool mais je vois presque jamais maman. Je sais pas. »

D'autant plus qu'il n'était absolument pas doué pour parler de lui même ou de ses sentiments. Il ne développa sur le sujet de sa sœur, surtout parce qu'il ne savait pas réellement comment c'était entre eux. Ça paraissait bien - même s'ils se voyaient moins ces temps-ci il n'y avait pas de conflits entre eux et son affection pour elle n'était que grandissante. Il contempla un instant l'idée lui parler de Toucan et de leur rencontre de la veille puisque c'était ce qui occupait ses pensées, mais se ravisa, pensant que cela aurait élever plus de questions qu'autre chose.

« Au fait j'étais curieux de savoir si t'avais eu des prémonitions ou des rêves récemment ? »

Il évita de justesse une racine qui ressortait du sol et qui était recouverte de neige durcie par la nuit, les yeux tournés vers sa tante. Il lui demandait ça parce qu'il aurait voulu en avoir lui, à part sa vision de Faon Sauvage le lendemain de sa mort il n'avait jamais rien eu de la part du Clan des Etoiles. Il n'osait pas lui dire mais il doutait souvent de son existence, doutait surtout de sa connexion avec lui. Après tout ce temps il n'était toujours pas certain d'avoir fait le bon choix, même si le travail de guérisseur le passionnait.
+:
 


Dernière édition par Admin le Jeu 9 Fév - 15:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
safari lunaire
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2016

MessageSujet: Re: rrrrpp1111111   Lun 6 Fév - 11:56

hateful love

AVEC NUAGE D'ALBATROS, ESPRIT LENT ET ESPRIT SOUCIEUX

titre, mindless self indulgence
texte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte texte. texte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte texte.

texte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte texte.
texte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte textetexte texte.


« bla bla bla. »

voilàvoil àvoilàvoilàvoilàvoilàvoil  àvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàv oilàvoilàvoilàvoilàvoilà   voilàvoilàvoilàvoilà voilà voilàvoilàvoilà voilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilà voilà voilà voilàvoilàvoilà voilà voilàvoilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà vvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoil àvoilàvoilàvoilàvoilàvoil  àvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàv oilàvoilàvoilàvoilàvoilà   voilàvoilàvoilàvoilà voilà voilàvoilàvoilà voilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilà voilà voilà voilàvoilàvoilà voilà voilàvoilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà vvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoil.
voilàvoil àvoilàvoilàvoilàvoilàvoil  àvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàv oilàvoilàvoilàvoilàvoilà   voilàvoilàvoilàvoilà voilà voilàvoilàvoilà voilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilà voilà voilà voilàvoilàvoilà voilà voilàvoilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà voilàvoilàvoilàvoilà vvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoilà voilàvoilà .

https://media.tenor.co/images/4f5098ca8501a9263d1083831fb07f14/raw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowarchive.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rrrrpp1111111   

Revenir en haut Aller en bas
 
rrrrpp1111111
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
archives rpg :: personnages :: petit alcidé-
Sauter vers: